Ricardo Guevara

Publié le par Corwin



Ricardo Guevara, fils de
Huitzilipochtli (personnage de Tricky)

Légende : 4

Attributs épiques
:
 
Force épique 3
Dextérité épique 2
Vigueur épique 3

Dons :

Regard pénétrant (Soleil)
Marque vigilante (Gardien)
Egide (Gardien)
Bénédiction de courage (Guerre)
Cri de guerre (Guerre)
Epine de maguey (Itztli)
Sacrifice martial (Itztli)

Vertus :

Conviction 1
Courage 4
Devoir 1
Loyauté 3

Reliques :

*La parure sacrée du colibri : Cette courte cape de plumes rouges et jaunes, symbole des guerriers-aigles, insuffle le pouvoir divin à son porteur, augmentant ses capacités physiques, mais cela au prix de son sang.

*Le médaillon du soleil affamé : Cette petite plaque dorée est frappée sur une face d'une représentation solaire, et de l'autre d'un aigle posé sur un cactus et tenant dans son bec un serpent.


*Les tatouages d'obsidienne : Des tatouages semblables à des pictogrammes aztèques recouvrent la poitrine, le dos et les bras de Ricardo. On peut y reconnaître des symboles liés à
Huitzilipochtli (l'aigle tenant un serpent dans son bec, le soleil) ainsi que des scènes de guerre et de sacrifices.



Description : Un peu moins de 30 ans, grand (environ 1m90), athlétique et musclé (environ 100 kilos), métis, yeux noirs geais, cheveux noirs rasés, physique agréable et plutôt beau gosse, multiples tatouages tribaux aztèques sur les bras et les épaules, démarche féline, dégage une impression de puissance voir de férocité, aime les vêtements sobres et pratiques, privilégie souvent le streetwear ou encore le sportwear pour passer plus inaperçu.

Personnalité : Une volonté de fer, un esprit acéré comme une lame, une vie quasiment d’ascète (pas d’alcool, pas de tabac, pas de drogues, une nourriture équilibrée, etc…). Concentré, Ricardo aime avoir le contrôle en toute chose. Il se forge avant tout un corps et un esprit de parfait combattant.

Background : Ricardo Guevara est né à Miami en Floride d’un père inconnu et d’une mère d’origine cubaine. Sa mère, Carmen Maria Guevara, est issue de la communauté ayant fui la tyrannie du régime castriste. Modeste danseuse professionnelle vendant ses prestations dans quelques bars minables, elle a élevé seule tant bien que mal son fils métis au sein du dangereux quartier latino.

Ricardo a toujours eu un caractère farouche et bagarreur pour ne pas dire violent. Il a passé son enfance dans la rue plutôt que dans les cours d’école au grand dam de sa mère. Dans ce sens, Ricardo aurait pu très mal tourné. Adolescent, il a même intégré un gang local (les « Red Sharks ») et commis quelques délits mineurs qui lui ont valu plusieurs incarcérations dans divers centres de rééducation. Sa mère ne l’a pas supporté et a renié Ricardo, ne voulant plus avoir aucun contact avec ce fils délinquant et réfractaire à toute autorité. Néanmoins, au cours d’un énième stage d’insertion, le jeune homme eut une révélation face à un recruteur charismatique venu présenter l’armée américaine et ses possibilités d’emploi. Deux jours plus tard, Ricardo signait son premier engagement volontaire.

Ce fut le début d’une période bénie. Grâce à son caractère, à sa volonté, et à son physique exceptionnel, Ricardo se fit remarquer par ses instructeurs. Il intégra dès lors le corps des Marines. Après plusieurs missions réussies avec brio, on vient lui proposer de rentrer au sein d’une unité spéciale et secrète de l’US Spécial Opérations Command. Sa formation fut périlleuse et difficile mais, à force d’effort et de sacrifice, Ricardo devient un des membres de la mythique Delta Force. Sa carrière au sein de cette unité prestigieuse fut sans faille. Ricardo est un soldat obéissant, solide et sans état d’âme. Le jeune métis semblait avoir été forgé pour et par la guerre. Il aimait se battre, être au cœur de l’action, prendre des risques calculés pour défendre son pays, ses intérêts, et quelque fois ses idéaux. Un jour en Afghanistan, le lendemain en Irak, la semaine suivante en Europe, Ricardo n’a jamais eu le temps de se fixer. Son métier l’amenait toujours à servir sur les différents théâtres d’opération de la planète, là où les conflits s’épanouissent tels des fleurs de sang.

Finalement, après plusieurs années de bons et loyaux services, Ricardo décida de quitter avec les honneurs l’armée américaine. En effet, même au sein de son unité d’élite, il lui semblait avoir fait le tour de la question guerrière. Ricardo était avide de nouveaux défis comme si sa nature profonde, son sang même, le poussait à rechercher perpétuellement d’autres guerres, d’autres combats. De retour à Miami, Ricardo s’est installé dans un bel appartement près de la baie.

Après les événements de la première campagne, Ricardo passe son temps à chercher une solution afin de retrouver Sylvia. Il tourne comme un lion en cage. Sa rancune contre Zeus et le panthéon grec est tenace. De plus, les derniers combats n'ont fait que le conforter dans son idée de combattre fanatiquement les Titans et leurs engeances.

Publié dans Scions

Commenter cet article